Acte de candidature

Acte de candidature

Moi Alain LESCOULES, voici pourquoi je suis candidat aux prochaines élections municipales.

N’étant pas parvenu à convaincre sur notre projet et sur l’intégralité de la liste que j’ai présentée en 2014, nous avons vécu avec nos 7 élus de l’opposition un mandat particulièrement difficile car nous n’étions pas culturellement préparés à subir une telle obstruction systématique à nos idées et aux projets que nous pensions indispensables pour le devenir de Luz, ainsi qu’à affronter  tant de contre-vérités et d’attaques personnelles.

J’avais donc décidé de ne pas me représenter aux élections municipales de 2020, même si au fur et à mesure des années, de nombreux Luzéennes et Luzéens, déçus de la gestion municipale actuelle et des promesses de campagne non tenues, m’y encourageaient.

Je ne voulais en effet pas d’une nouvelle candidature qui, je le redoutais, serait présentée ou perçue comme celle de la revanche.

J’ai changé d’avis dès 2019 pour deux raisons essentielles:

– la première a été l’obligation dans laquelle  s’est trouvée la municipalité actuelle, sous la pression des banques, de fusionner avec Cauterets dans l’objectif d’une fusion des deux régies municipales, alors que le rejet farouche de ce rapprochement, que l’intelligence des situations rendait pourtant nécessaire, avait été le fer de lance du programme électoral de Laurent Grandsimon en 2014.

Je le savais, je l’avais défendu et dit, ce rapprochement était inéluctable. Pourtant Laurent Grandsimon, a été élu sur ce non-sens économique.

L’histoire a démontré que les Luzéennes et Luzéens ont été sur ce sujet induits en erreur car au final, nous le savons désormais, la commune a perdu beaucoup de temps  et se trouve désormais en position de totale faiblesse pour parvenir à un projet équilibré, profitable pour les deux communes.

– la seconde a été l’opportunité récente que j’ai eue de réunir autour de moi une équipe renouvelée, équilibrée et incroyablement complémentaire, une équipe en capacité de construire un projet pour Luz permettant de relever les défis qui se présentent à la commune qui se trouve, je le pense, à un tournant de son histoire compte tenu des bouleversements climatiques et économiques non anticipés.

Sans cette belle équipe, je ne me serai pas représenté.

Mais à partir du moment où j’ai acquis la conviction que je pouvais proposer aux Luzéennes et Luzéens le meilleur des 15 élus, je n’avais plus le droit de ne pas me réinvestir et nous nous sommes mis au travail pour écouter les besoins, identifier les enjeux et construire un  projet cohérent et volontariste.

Un projet au plus proche des besoins, ne laissant personne au bout du chemin, en totale adéquation avec les capacités financières de la commune.

Très rapidement nous nous sommes également retrouvés sur une évidence.

Au-delà de la cohérence et de l’ambition  du projet,  Luz avait besoin d’apaisement d’une campagne paisible, faisant fi des divisions du passé et des injustes attaques, une campagne de la concorde!

Cette volonté, partagée, est à l’origine du nom de notre liste, Luz Ensemble !

 Je suis fier de cette signature qui correspond à notre philosophie, parce que la division est un poison. Une totale absurdité dans un village de moins de 1000 habitants, qui doit agréger et unir toutes les volontés pour relever les défis et préserver le bien vivre ensemble, dans le respect de chacun mais au bénéfice de tous.

Ensemble ! avec une typographie tournée vers l’avenir . Et un point d’exclamation pour marteler l’évidence.

Au delà du programme, qui marque de réelles différences avec celui proposé par le maire actuel,  par exemple sur le sujet de la maison de la santé qui doit se concrétiser le plus rapidement possible, la liste que je représente s’est fixée une autre exigence, celle de la démocratie locale.

Il n’est plus acceptable que les électeurs, la population locale, ne puissent pas s’exprimer entre les élections. Moi-même, durant mes deux mandats de maire, je n’ai pas été suffisamment attentif à ce besoin de rendez-vous réguliers avec la population, à la fois pour rendre compte sur ce qui a été engagé et fait, mais également pour recueillir les besoins nouveaux, afin d’expertiser leur faisabilité.

Ainsi les Luzéennes et les Luzéens doivent savoir que s’ils font confiance à la liste que je conduits, ils auront droit à  des réunions publiques élargies à l’issue de chaque saison touristique dans l’objectif de retours d’expérience rapides et immédiatement utilisables. Nous institutionnaliserons également des lieux d’échanges et de propositions pour qu’Ensemble ! nous puissions identifier, après débats, sélectionner  et porter les projets dont la commune a besoin.

La profession de foi que nous mettrons cette semaine à la disposition des Luzéens énumère  les projets que nous jugeons prioritaires, du général aux particuliers.

Il y en a un sur lequel je voudrais particulièrement insister parce qu’il est essentiel, c’est celui de l’intercommunalité. Car face à l’atonie des dotations publiques, les économies d’échelle, le maintien et l’efficience des services publics impliquent désormais de rassembler entre voisins les énergies et les budgets pour mutualiser tout ce qui peut l’être, évidemment dans le respect des identités respectives.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *